Les amateurs de Mercedes-Benz connaissent bien ces trois lettres, AMG. Mais que signifient-elles ? Fondée en 1967, cette société a pour vocation d’améliorer les performances de voitures de séries. A et M sont les initiales des deux fondateurs, Hans-Werner Aufrecht et Erhard Melcher. Le G est emprunté à Grossaspach, ville où est né Auftrecht. En modifiant les données techniques des moteurs d’origine, en intervenant également sur les suspensions, le freinage, etc., le préparateur personnalise ainsi votre voiture. Et, sans que cela se remarque, les AMG Street Version sont lâchées. Parmi tous les modèles revus et corrigés par la société AMG, nous en avons retenu trois.

Première AMG Street Version | Série W 109, revue et corrigée

La Mercedes-Benz 300 SEL - moteurs 3.5 et 6.3 - est la première modifiée par AMG en AMG Street Version.

AMG Street Version Mercedes-Benz 300 SEL 6.3 vue latérale côté gauche.

Profondes modifications du moteur pour plus de puissance

Pour ceux qui veulent se différencier du standard, ils optent pour une AMG Street Version.

AMG Street Version Mercedes-Benz 300 SEL 6.3 vue trois quarts arrière droit.

Pour mémoire, la 300 SEL 6.3 se dévoile au Salon de Genève en 1968. Énorme pavé dans la mare : une luxueuse limousine discrète embarque un gros moteur de 6.3 litres issu de la Mercedes-Benz 600. Avant la 6.3, la 300 SEL proposait un 3.5 litres de 200 chevaux. Mis dans les mains d’AMG, le moteur de 6.3 proposait deux variantes : une 290 chevaux et une 320 chevaux. Cette dernière version revendique 235 km/h et atteint le 0 à 100 en 6.7 secondes.

Il faut noter que ce surcroît de puissance ne se fait pas sans des changements de grande envergure :

  • démontage complet du moteur,
  • remplacement des pistons de base par des versions athermiques Mahle,
  • de nouveaux arbres à cames spécifiques remplacent ceux d’origine. Ils procurent une plus grande course des soupapes et le calage est modifié.

Ces transformations offrent ainsi un couple de 541 Nm à 3500 tr/mn (base 500 Nm à 2800 tr/mn). Une AMG Street Version réussie.

Transmission automatique et pneumatiques en rapport

La Mercedes-Benz 300 SEL 6.3 transformée en AMG Street Version ne se remarque pas.

AMG Street Version Mercedes-Benz 300 SEL 6.3 vue trois quarts avant droit.

Un engrenage de l’essieu plus court

La transmission automatique à 4 rapports est conservée. Seul, le rapport d’engrenage de l’essieu est plus court que l’origine. Il s’adapte mieux au régime moteur plus élevé. Cela ne modifie en rien le fonctionnement du V8 qui encaisse parfaitement la magistrale augmentation de puissance. La suspension pneumatique s’adapte en fonction des nouveaux paramètres de conduite. Celle-ci est réglée plus basse et les amortisseurs d’origine sont remplacés par des Bilstein plus rigides.

Jantes et pneus adéquats

De plus, les jantes et pneus d’origine disparaissent au profit de jantes en 6 ½ J 14 et des pneus 215/70 VR 14. La sensibilité de la direction se trouve plus réactive. Ce qui procure une meilleure stabilité directionnelle à grande vitesse. Toutefois, attention au freinage en virage, le poids et la vitesse vous rappellent que vous êtes à bord d’une berline de 1868 kg. L’arrière peut donc avoir l’envie subite de passer devant ! Cette AMG Street Version requiert certaines compétences de pilotage si vous souhaitez en tirer le maximum.

AMG Street Version 1968-1972 Mercedes-Benz AMG Series moteur 3.5 L et 6.3 L.

AMG Street Version 1968-1972 Mercedes-Benz AMG Séries moteur 3.5 L et 6.3 L.

Deuxième AMG Street Version | La 6.9 à près de 350 chevaux

Plus typée en AMG Street Version, la 6.9 litres atteint près de 360 chevaux.

AMG Street Version Mercedes-Benz 450 SEL 6.9 vue trois quarts arrière droit.

Malgré la crise pétrolière, AMG récidive avec la 450 SEL 6.9

À peine disparue du catalogue, la 300 SEL 6.3 va se découvrir, quelques années plus tard, une descendance tout aussi monstrueuse. Rappel : en 1972, la série W108/109 laisse sa place à la W116. Moteurs 6 cylindres et V8 au programme. Mais, la crise pétrolière passe par là. Mercedes remise dans ses cartons une version bodybuildée de sa nouvelle série. En 1975, au Salon de Genève, c’est à nouveau la surprise. La digne berline 450 SEL reçoit une version réalésée du moteur de la 6.3. Oups ! On parle bien d’un 6.9 litres ? Tout à fait. La W116 ose accrocher les 7 litres de cylindrée pour une puissance de 286 chevaux. Crise pétrolière ou pas, les amateurs de berlines puissantes vont pouvoir se défouler sur les autoroutes allemandes avec cette AMG Street Version.

AMG propose ses services sur toutes les versions de la W116

Précédemment, seules les 3.5 et 6.3 avaient droit à un traitement de faveur. C’est du passé. Maintenant, toutes les versions de la W116 ont droit à une cure de vitamines qui les transforme en AMG Street Version. De la 280 S – 6 cylindres – à la 450 SEL 6.9 – V8 – vous pouvez demander quelques pur-sang de plus afin de vous démarquer sans rien laisser paraître.

Quand on aime, on ne compte pas

Votre 280 S peine à la montée avec ses 156 chevaux. Pour 2885 DM, AMG lui en offre 14 supplémentaires. Quant à la reine de promo, la fameuse SIX-NEUF, le préparateur ne tergiverse pas sur la puissance et lui offre 60 chevaux de plus. De 286, nous passons à 346 chevaux. Et tout cela pour la modique somme de 13 225 DM sachant que le prix de base a varié entre 1975 et 1979 de 69 930 à 81 247 DM. Toutefois, il faut bien admettre que, lorsque l’on veut une AMG Street Version, on ne compte pas.

AMG Street Version 1972-1980 Mercedes-Benz AMG Series 280 - 450.

AMG Street Version 1972-1980 Mercedes-Benz AMG Séries 280 – 450.

Troisième AMG Street Version | Série W126, tout en muscles

La W126 reçoit des attributs aérodynamiques en version AMG Street Version.

AMG Street Version Mercedes-Benz 560 SEL vue trois quarts avant droit.

Quand la série W126 passe entre les mains d’AMG

Jupes arrière et latérale, mince becquet sur le coffre, l'AMG Street Version 560 SEL se remarque aisément.

AMG Street Version Mercedes-Benz 560 SEL vue trois quarts arrière gauche.

1979, la nouvelle série W126 se présente au Salon de Francfort. Les cylindrées s’échelonnent entre 2.8 et 5.0 litres. De nombreuses possibilités d’améliorations pour le préparateur afin de transformer ces lourdes berlines en AMG Street Version. Toutefois, ce seront les versions à partir de 1985 qui se verront améliorées. La 260 SE passe ainsi de 160 à 185, voire 234 chevaux en augmentant la cylindrée à 3205 cc. Cependant, de nombreux amateurs ne regardent que le nouveau haut de gamme : la 560 SEL. Outre les États-Unis, le Moyen-Orient et l’Asie sont friands de ces berlines survitaminées. Selon les normes de pollution, le 5.6 litres développe une puissance entre 242 et 300 chevaux.

La 560 connaît une profonde métamorphose

Sur l'AMG Street Version , l'intérieur de la 560 SEL peut être totalement personnalisé.

AMG Street Version Mercedes-Benz 560 SEL vue partie avant.

Entre 1985 et 1990, une 560 SEL coûtait de 121 410 à 141 531 DM. Pour obtenir une déclinaison AMG Street Version, soit en 5.6 litres soit en 6.0 litres, l’augmentation variait entre 24 368 et 58 980 DM. Cependant, il faut relativiser ce prix en regard des profondes modifications techniques apportées. Ainsi, la culasse standard est remplacée par une 4 soupapes. De nouveaux arbres à cames à course et ouverture plus longues permettent un échange de gaz plus efficace. Sans oublier une ligne d’échappement entièrement nouvelle qui conserve, heureusement, la magnifique sonorité du V8. Enfin, pour que toute la cavalerie galope de concert, des amortisseurs pneumatiques Bilstein à réglage électronique permettent de garder la voiture sur la route.

Détail important pour l’époque : la 560 AMG Street Version dispose de jantes en 8 pouces en aluminium forgé et des pneus en 235/45 VR 17.

AMG Street Version 1985-1991 Mercedes-Benz AMG Series 260 - 560.

AMG Street Version 1985-1991 Mercedes-Benz AMG Séries 260 – 560.

Vintage Car Magazine vous donne son avis

AMG Street Version Mercedes-Benz 450 SEL 6.9 revetement velours et boiseries a profusion.

AMG Street Version Mercedes-Benz 450 SEL 6.9 revêtement velours et boiseries à profusion.

Posséder une variante AMG Street Version de l’un de ces trois modèles, c’est comme avoir trouvé le Graal ! Ne vous précipitez pas, il n’est pas évident de trouver l’un de ces bolides sur le marché. Quelques exemplaires apparaissent de temps à autre dans les ventes aux enchères. Sinon, vous devez aller questionner les professionnels de ce type de voitures. Mais, attention, le prix et l’entretien sont en rapport avec ces versions survitaminées. Il faut reconnaître qu’AMG est plus connu aujourd’hui en raison de son intégration dans Mercedes-Benz. Presque tous les modèles se déclinent en AMG Street Version. Toutefois, pour les vrais amateurs, ces anciennes versions ont un charme et une saveur toute particulière.

Rouler en AMG Street Version des années 70, 80, voire 90, fait de vous un amateur d’art. Attention, nous ne dénigrons pas les versions actuelles. Nous disons simplement qu’en raison de leur rareté et de leur conception, elles sont des objets de collection tout à fait exceptionnels.

300 SEL 6.3 – Voir notre article
450 SEL 6.9 – Voir notre article
560 SEL – Voir notre article
300 SEL 6.3 – 6.8 Rote Sau – Voir notre article
La Classe S de 1951 à 1999 – article en préparation

Les illustrations de cet article sont Copyright © de leurs ayants droit. Tous droits réservés ©2020 Vintage Car Magazine/Photos JPP – ©Daimler AG – ©Mercedes-benz AG – ©Mercedes-Benz-AMG AG – ©Tom Gidden ©2019 Courtesy of RM Sotheby’s.