Aston Martin, marque anglaise mythique, est représentée par de nombreux modèles à la prochaine vente aux enchères de Monterey. Orchestrée par la maison Sotheby’s, elle se tient du 15 au 17 août 2019. Outre les Aston Martin, les Ferrari en font également la part belle.

Aston Martin DB 5, la voiture de James Bond

1965 Aston Martin DB5 Bond Car vue face avant

1965 Aston Martin DB5 Bond Car vue face avant – ©2019 Courtesy of RM Sotheby’s

Internationalement connue, la DB 5 du film Goldfinger n’en finit pas de faire tourner les têtes. Qui n’a jamais rêvé d’en tenir le volant ? Et donc, ce rêve peut enfin devenir réalité. L’un de ces modèles est à vendre à Monterey. D’ailleurs, conformément à l’original, tous les gadgets y sont sauf, peut-être, le siège éjectable ! En outre, une restauration totale a été effectuée en 2012. Enfin et pour le plaisir, la réplique entre Bond et Q : “un siège éjectable, s’exclame Bond avec un sourire, vous rigolez ? Je ne plaisante pas à propos de mon travail 007, rétorque Q extrêmement sérieux !”

Aston Martin DB 5 Shooting Brake

1965 Aston Martin DB5 Shooting Brake by Radford vue latérale côté droit

1965 Aston Martin DB5 Shooting Brake by Radford vue latérale côté droit – ©2019 Courtesy of RM Sotheby’s

Posséder une DB 5 relève du privilège. Alors, si celle-ci est transformée en Shooting Brake cela devient un cadeau du ciel. Harold Radford a carrossé ce modèle de break de chasse ou Shooting Brake. D’ailleurs, on l’adore ou on le déteste ! Précisons que 12 exemplaires seulement ont été fabriqués, dont 4 avec conduite à gauche. Concernant le modèle présenté, seuls 3 propriétaires ont eu la faveur de tenir son volant entre leurs mains. De plus, depuis sa première mise en circulation, cette DB 5 Shooting Brake est restée en Suisse. Ainsi, son dossier historique est complet. Elle possède également un certificat BMIHT (British Museum Industry Heritage Trust).

Aston Martin Lagonda Shooting Brake

1987 Aston Martin Lagonda Shooting Brake vue latérale gauche

1987 Aston Martin Lagonda Shooting Brake vue latérale gauche – ©2019 Courtesy of RM Sotheby’s

Chez Aston Martin, les versions Shooting Brake sont peu nombreuses. En effet, une seule version par modèle, ou presque. La dernière en date est celle basée sur la Lagonda. À noter que ce modèle a été une source de discorde lors de sa sortie. En effet, les puristes le trouvaient trop anguleux. Quant à la voiture présentée, elle fait partie des 645 Lagonda fabriquées en 12 ans. Livrée neuve en Suisse en 1987, elle change de propriétaire en 2006. À ce moment également, elle subit une transformation massive. En effet, la berline qu’elle était devient Shooting Brake. Le projet est mené à bien par Ted Mannerfeldt, dans l’esprit des conversions DB5 et 6. Comparée à la version réalisée par Roos Engineering de 1996, celle-ci conserve une harmonie du dessin original de William Towns.

Vintage Car Magazine vous donne son avis

1965 Aston Martin Short-Chassis Volante

1965 Aston Martin Short-Chassis Volante – ©2019 Courtesy of RM Sotheby’s

Passionné d’Aston Martin, il m’est difficile de choisir entre les trois. Tout d’abord, mon garage serait tellement heureux d’abriter celle de James ! Ensuite, je l’avoue, je suis un inconditionnel des versions Shooting Brake. Et ce, quelle que soit la marque. Alors, lorsqu’il s’agit d’Aston Martin, je suis dans mon élément. En conclusion, et je suis partial (il faut l’être de temps en temps) dans mon choix : je jette donc mon dévolu sur… les trois modèles. Un break, Oh shocking my Dear ! Un Shooting Brake DB5 pour les week-ends romantiques et un modèle plus récent pour tous les jours. Enfin, pour les virées plus sportives, la DB5 de James me semble parfaite.