La vente aux enchères de Londres ouvre ses portes dans quelques jours. À ce propos, nous vous avons déjà présenté quelques-unes des autos qui figurent au catalogue. Nous voudrions maintenant évoquer le dilemme posé par RM Sotheby’s concernant les marques. En effet, Aston Martin ou Ferrari, voilà un choix cornélien. D’autant que la maison de vente aux enchères propose plusieurs anciennes et quelques modernes de chacun des constructeurs. Alors, de quel côté votre coeur penche-t-il le plus ? Une Anglaise ou une Italienne ? Quant à nous, malgré notre attirance avérée pour les ancêtres, nous devons cependant faire des exceptions. La proposition, en effet, contient également des modernes. Mais pour le moment, niveau anciennes, nous avons le choix du roi

Aston Martin ou Ferrari | DB6 Volante de 1961 ou 250 GTE 2+2 de 1968

Ferrari ou Aston Martin, la 250 GTE est une familiale et une routière.

1961 Ferrari 250 GTE 2+2 Series 1 vue trois quarts arrière gauche.

Aston Martin ou Ferrari, le charme britannique du cabriolet DB 6.

1968 Aston Martin DB6 Volante vue trois quarts arrière gauche.

Deux monstres sacrés s’affrontent donc pour le plus grand bonheur des spectateurs. À ma gauche, l’Aston Martin DB6 Volante de 1961, modèle rare et le dernier de la série. En effet, elle est l’une des 140 produites avec une conduite à droite. De quoi faire des jaloux. Estimation du véhicule entre £ 550 000 et £ 650 000. À ma droite, la Ferrari 250 GTE 2+2 Series 1 de 1968. La frivolité italienne qui bénéficie d’une restauration complète récente. De plus, elle possède toujours son moteur d’origine. Plus abordable mais moins rare, elle s’estime entre £ 325 000 et £ 375 000.

Aston Martin ou Ferrari, le V12 de 4.0 litres fait merveille sur les routes sinueuses.

1961 Ferrari 250 GTE 2+2 Series 1 vue trois quarts avant droit.

Aston Martin ou Ferrari | Quand une 246 GT joue les trublions

Aston Martin ou Ferrari, et si la 246 GT venait jouer les trouble-fêtes ?

1973 Ferrari Dino 246 GT by Scaglietti vue trois quarts avant droit.

Aston Martin ou Ferrai, un moteur de 2400cc débordant de vitalité.

1973 Ferrari Dino 246 GT by Scaglietti vue trois quarts arrière gauche.

Tout d’abord, Aston Martin ne possède aucun véhicule qui pourrait concurrencer la Ferrari 246 GT de 1973. Celle-ci est un mets de choix. Premièrement, elle est l’une des 13 voitures avec conduite à droite. Sans compter qu’elle n’affiche que 7757 miles – environ 12 480 km, au compteur. Enfin, elle possède des sièges dans le style Daytona. En excellent état tant intérieur qu’extérieur, cette Ferrari Dino 246 GT fera-t-elle pencher la balance en faveur de son écurie ? Estimation entre £ 390 000 et £ 450 000 pour ce bolide.

Aston Martin ou Ferrari, seulement 13 exemplaires en conduite à droite.

1973 Ferrari Dino 246 GT by Scaglietti seulement 13 exemplaires conduite à droite.

Aston Martin ou Ferrari | Une armada Ferrari face à une Vanquish Zagato

Aston Martin ou Ferrari, la Vanquish bien seule face à trois Ferrari dans cette catégorie.

2017 Aston Martin Vanquish Zagato Coupé Villa d’Este vue trois quarts avant gauche.

Aston Martin ou Ferrari, une Enzo qui recherche une nouveau propriétaire.

2003 Ferrari Enzo vue trois quarts avant droit.

Attardons-nous maintenant au groupe des automobiles récentes. Là, les Ferrari sont en force. Elles jouent à deux contre une avec le renfort d’une Ferrari de circuit. Toutefois, l’Aston Martin Vanquish Zagato Coupé Villa d’Este de 2017 n’a pas à rougir de son pedigree. En effet, elle est la 19e en ordre sur les 99 produites. Le compteur n’affiche que 22 miles, soit 35 km. Estimation entre £ 400 000 et £ 550 000. En face, se trouvent une Ferrari Enzo de 2003 (estimation entre £ 1 500 000 – £ 1 700 000) et une 488 GTB 70th Anniversary de 2018 (estimation entre £ 260 000 et £ 310 000). Sans oublier pour autant une 412 T1 de 1994 (estimation entre £ 400 000 et £ 1 800 000). En conclusion, un duel entre Aston Martin et Ferrari donne vraiment la migraine.

Aston Martin ou Ferrari, une des dernières 488 GTB 70th Anniversary

2018 Ferrari 488 GTB 70th Anniversary vue trois quarts avant gauche.

Vintage Car Magazine vous donne son avis

Aston Martin ou Ferrari, la 250 GTE possède une ligne exceptionnelle.

1961 Ferrari 250 GTE 2+2 Series 1 son plus beau profil.

Aston Martin ou Ferrari, face à face avec la 246 GT qui pourtant ne joue pas dans la même cour.

1968 Aston Martin DB6 Volante vue latérale côté droit.

Simultanément à cette vente de voitures de prestige, The Ultimate Whisky Collection propose un assortiment de whisky. Il s’agit de découvrir 394 lots de whisky écossais en provenance d’une collection privée. Celle-ci est estimée à £ 4 000 000. Il est indéniable que les amateurs de Supercars peuvent aussi rejoindre les amateurs de whisky. Passons donc sous silence notre goût pour le whisky et revenons à notre propos ‒ Aston Martin ou Ferrari. Comment faire quand nous apprécions les deux, les anciennes naturellement. Notre choix devient alors très compliqué à faire, trop compliqué. En conclusion, notre coeur ne peut trancher. Prestige oblige, nous sélectionnons donc :

  • la 250 GTE, pour les promenades en famille,
  • la DB6 Volante, pour nos escapades par beau temps, et 
  • la 246 GT pour se faire plaisir lors de rallyes promenade ou découverte.

Personne n’interdit les rêves, et puis, au diable l’avarice ! « Mon cher Ami Banquier, … »

Aston Martin ou Ferrari, longtemps décriée et aujourd'hui adulée la 246 GT.

1973 Ferrari Dino 246 GT by Scaglietti vue latérale côté gauche.

Les illustrations de cet article sont Copyright © de leurs ayants droit. Tous droits réservés ©2019 RM Sotheby’s – Tim Scott – Riiko Nuud – Amy Shore – Jed Leicester