Quoi de plus sympa qu’une balade sur les Champs-Élysées ! Et, fin octobre, vous allez y découvrir une magnifique collection de motos et de voitures classiques et modernes. En effet, Artcurial Motorcars présente sa 15e édition d’Automobiles sur les Champs – comprenez Champs-Élysées naturellement ! Ainsi, un magnifique parterre composé de 47 motocyclettes et 70 automobiles s’offre au regard des visiteurs. L’accès à l’exposition a l’horaire suivant : le samedi 26 octobre, de 11h à 18h et le dimanche 27, de 11h à 15h. Puis les choses sérieuses débutent. À partir de 15h, en effet, la vente aux enchères commence sous le marteau de Maître Hervé Poulain.

Champs-Élysées | Fiat 8V Rapi Berlinetta ou Bugatti 23 Biplace Sport

Qui prendra le volant de cette Bugatti 23 en vente à Automobiles sur les Champs-Élysées.

1924 Bugatti Type 23 Biplace Sport détail du tableau de bord.

Automobiles sur les Champs-Élysées présente une des 34 Fiat 8V Rapi, la 3e plus ancienne survivante.

1953 Fiat Otto Vu Tipo 106 Sport Berlinetta tableau de bord.

Pour commencer, parmi les septante autos présentes sur le site, deux se détachent du lot. En premier lieu, une Fiat 8V Tipo Rapi Berlinetta 1re série de 1953. Présentée au Salon de Turin 1952, la 8V, et non pas V8 comme nous l’aurions supposé, possède un moteur tout aluminium. L’extravagance de son tableau de bord retient également l’attention. Gage du sérieux de ses propriétaires, enfin, son passé est limpide. Le deuxième véhicule à nous avoir tapé dans l’oeil est la Bugatti 23 Biplace Sport. La type 23 est aussi appelée Brescia. Elle est le premier modèle Bugatti avec quatre soupapes par cylindre. Passée entre de nombreuses mains expertes, elle est dans une condition parfaite pour reprendre les courses historiques.

Cette Bugatti 23 est un des fleurons de Automobiles sur les Champs-Élysées.

1924 Bugatti Type 23 Biplace Sport vue de l’intérieur.

La collection de Raymond Jeannot à Paris

4 Ferrari de Raymond Jeannot en vente à Automobiles sur les Champs-Élysées

Collection Ferrari Raymond Jeannot à Automobiles sur les Champs-Élysées.

Châssis de la Daytona pour cette Ferrari 365 GTC/4 à automobiles sur les Champs-Élysées.

1973 Ferrari 365 GTC:4 par Pininfarina.

Amateurs de Ferrari, la collection de Raymond Jeannot risque de vous intéresser. La plus ancienne est une Ferrari 365 GTC/4 de 1973. En livrée bleu marine, cuir beige, elle est aussi dans un état d’origine parfait. Ensuite, il s’agit d’une 308 GTB Vetroresina de 1976. Elle est la plus recherchée des 308. En effet, sa carrosserie en fibre de verre allège le véhicule de manière non négligeable. Poursuivons avec une 400i de 1984. Combinaison de couleur parfaite : bleu ciel et cuir bleu marine. Cette routière familiale quatre places permet de partager son plaisir. Et pour terminer, une 456M GTA de 2000. Elle suit la tradition des 250 GTE, 330, 365, 400 et 412. Carrosserie Grigio Titanio, intérieur cuir rouge, elle est en parfait état. Prête pour de grandes virées à deux ou en famille.

Harmonie entre le bleu ciel et le bleu marine de cette 400i à Automobiles sur les Champs-Élysées.

1984 Ferrari 400i par Pininfarina.

Champs-Élysées | 10 voitures intemporelles venues de la Principauté de Monaco

Extraordinaire collection monégasque à Automobiles sur les Champs-Élysées.

Collection monégasque de 10 voitures.

Un grand classique cette 250 GTE série 1 à Automobiles sur les Champs-Élysées.

1961 Ferrari 250 GTE Série 1.

Les prix estimés, souvent avoisinant le million d’euros, représentent sans doute la barrière à jamais infranchissable pour le collectionneur lambda. Comme vous allez le voir, ce n’est pas le cas en ce qui concerne les véhicules suivants. Pour commencer, nous retenons une incroyable Ferrari Testarossa estimée entre € 20 000 et € 30 000. Non, elle n’est pas en pièces détachées ! C’est simplement qu’elle a vécu en Guadeloupe jusqu’en 2011. Depuis lors, elle est inactive jusqu’à son récent rapatriement en métropole pour la vente aux enchères. Il faut naturellement prévoir quelques remises à niveau avant de pouvoir en profiter pleinement. Ensuite, c’est une adorable R8 Gordini qui vient de Hongrie. Immatriculée neuve en 1969, elle participe à de nombreux rallyes avec le pilote Attila Ferjancz. Compte tenu de son passé, le propriétaire actuel lui offre une restauration complète. Ainsi, elle est prête pour de nouvelles aventures.

L'extravagance de la Cadillac Serie 62 à Automobiles sur les Champs-Élysées.

1960 Cadillac Série 62 Cabriolet.

Quelques perles abordables parmi divas

Mythique R8 Gordini à Automobiles sur les Champs-Élysées.

1969 Renault 8 Gordini R1135.

Les prix estimés, souvent avoisinant le million d’euros, représentent sans doute la barrière à jamais infranchissable pour le collectionneur lambda. Comme vous allez le voir, ce n’est pas le cas en ce qui concerne les véhicules suivants. Pour commencer, nous retenons une incroyable Ferrari Testarossa estimée entre € 20 000 et € 30 000. Non, elle n’est pas en pièces détachées ! C’est simplement qu’elle a vécu en Guadeloupe jusqu’en 2011. Depuis lors, elle est inactive jusqu’à son récent rapatriement en métropole pour la vente aux enchères. Il faut naturellement prévoir quelques remises à niveau avant de pouvoir en profiter pleinement. Ensuite, c’est une adorable R8 Gordini qui vient de Hongrie. Immatriculée neuve en 1969, elle participe à de nombreux rallyes avec le pilote Attila Ferjancz. Compte tenu de son passé, le propriétaire actuel lui offre une restauration complète. Ainsi, elle est prête pour de nouvelles aventures.

Après des années en Guadeloupe, elle est à Automobiles sur les Champs-Élysées.

1988 Ferrari Testarossa.

Champs-Élysées | Des deux roues sont les nouvelles stars

Nombreuses marques dans ces 43 motos aux enchères à Automobiles sur les Champs-Élysées.

Importante collection européenne de 43 motocyclettes.

Sportive italienne des années 50, elle attend à Automobiles sur les Champs-Élysées.

1967 Benelli Sport Leoncino 125.

Nos nouvelles étoiles sont : 

  • une Benelli Sport Leoncino, estimée entre € 1000 et € 2000,
  • et une rare Zündapp K800 side-car, estimée entre € 30 000 et € 35 000.

Entre les deux, on peut trouver un grand choix de différentes marques. Ainsi, nous citerons : Moto Guzzi, BMW, Honda, BSA, Norton ou encore Lambretta. Toutefois, l’une d’entre elles retient notre attention : une BMW R80 GS Paris-Dakar. Victorieuses avec Auriol (81 et 83) et Rahier (84 et 85), les GS allient performances et capacités routières. En outre, le modèle présenté n’affiche que 937 km au compteur. Artcurial Motorcars précise que la majorité de ces deux roues sont restées statiques. Ainsi, une remise en état, voire une restauration est nécessaire pour la plupart d’entre elles.

Concurrente des BMW, cette K 800 cherche propriétaire à Automobiles sur les Champs-Élysées.

1937 Zündapp K 800 side-car.

Vintage Car Magazine vous donne son avis

Elle est la première Turbo de l'histoire à Automobiles sur les Champs-Élysées.

1974 BMW 2002 Turbo.

Si nous excluons les deux classiques – Fiat et Bugatti – il reste de très belles autos à prendre en considération. Tout d’abord, n’oublions pas celles provenant des deux collections. En feuilletant le catalogue, vous y trouverez également quelques pièces rares. Côté des anciennes, nous retenons, soit une Corvette Stingray LT1, moteur 350ci de 330 chevaux, soit une BMW 2002 Turbo de 1974. Côté des modernes, notre choix se porte sur une Mercedes-Benz SLR McLaren de 2006 ou une Lamborghini Murciélago de 2002. Et, si vous avez l’esprit aventureux, il y a cette Citroën CX Fourgon Grand Volume Tissier. Vous pouvez sans autres la découvrir dans la galerie de photos.

Gros cylindrée dans petite carrosserie à Automobiles sur les Champs-Élysées.

2006 Mercedes-Benz SLR McLaren coupé.

Aux Champs-Élysées, aux Champs-Élysées, Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit, Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Élysées

Paroliers : Pierre Delanoe / Mike Deighan / Mike Wilsh – Paroles de Les Champs-Élysées © Warner Chappell Music, Inc

Les illustrations de cet article sont Copyright © de leurs ayants droit. Tous droits réservés ©2019 Artcurial Motorcars – Christophe Gasco – Loïc Kernen – Peter Singhof – Richard Echasseriau et Maxime Remeyse.