À l’occasion de la 41e édition d’Époqu’Auto, les organisateurs sortent le grand jeu. En effet, le salon occupe une surface de plus de 66 000 m2. Outre les halls 4, 5 et 6, le hall 7, fort de ses 10 000 m2 permet d’améliorer la fluidité des déplacements. De plus, le dôme de 3500 m2 présente les plateaux majeurs de 2019. Ce sont les marques Delage, Maserati et Citroën. Il convient aussi d’y ajouter les motos Gnome et Rhône et, pour la première fois, un plateau dédié aux véhicules utilitaires. À leurs côtés, le Club des 3A propose une exposition Sorties de Grange avec quelques pièces rares. Pour terminer, les conditions d’accueil de la presse, nationale et internationale, s’améliorent. En effet, une salle de presse est mise à disposition des journalistes.

Époqu’Auto | Delage ou 50 ans de prestigieux véhicules

Delage un des plateaux d'Époqu'Auto 2019.

1933 Delage D6 115 DE Époqu’Auto 2019.

Fondée en 1905 par Louis Delage à Levallois-Perret, rachetée ensuite par Delahaye en 1935, la marque Delage disparaît en 1953. Tout commence par une usine d’assemblage qui se transforme, par la suite, en usine de fabrication d’automobiles. Malgré leurs victoires en compétition, les Delage quittent le devant de la scène dès le début de la première guerre mondiale. En soutien à l’effort de guerre, l’usine fabrique alors des obus. Par la suite, c’est l’ascension progressive des modèles vers le luxe et l’élégance. Plusieurs grands carrossiers comme Figoni ou Pourtout, habillent d’ailleurs les châssis Delage. Mais, étranglée par la crise économique de 1929, Delage vivote jusqu’à son rachat par Delahaye. La marque retrouve le chemin du succès jusqu’en 1953. Époqu’Auto réunit un plateau issu de collections privées, telle cette D6 70 Figoni de 1938 ou cette D8-120 Pourtout de 1938.

Maserati occupe le plateau Prestige

Maserati présente plusieurs modèles de prestige à Époqu'Auto 2019.

1958 Maserati 3500 GT Époqu’Auto 2019.

La marque transalpine au trident débute avec la course automobile. En effet, ce n’est qu’en 1957 qu’elle présente sa première routière : la 3500 GT. Celle-ci se décline en coupé et cabriolet. Puis, se succèdent les Mistral, Sebring, Quattroporte 1re série ou encore Ghibli, concurrente directe des Ferrari Daytona et Lamborghini Miura. En 1968, la société passe sous contrôle de Citroën. C’est à cette période que Maserati développe son V6 qui équipe la SM, la Bora, La Merak et la Khamsin. Le bonheur ne dure pas. Citroën part en faillite. Tomaso alors reprend Maserati. C’est l’ère des Biturbo. Enfin, la marque échoue chez Chrysler avant d’être reprise par le groupe Fiat en 1987. Les organisateurs d’Époqu’Auto vous gâtent avec un plateau d’une vingtaine de ces voitures de prestige.

Impossible pour Époqu’Auto de ne pas fêter les 100 ans de Citroën

2019 est l'année des 100 ans de Citroën et Époqu'Auto fête dignement cet anniversaire.

1974-1991 Citroën CX Prestige Époqu’Auto 2019.

L’année 2019 est riche en évènements organisés pour les 100 ans de Citroën. Comment Époqu’Auto va-t-il s’y prendre pour étonner ses visiteurs déjà abreuvés par tant d’expositions ? Rien que trois espaces sont dédiés à la marque aux doubles chevrons. L’un fait même 750 m2. L’exposition rassemble tous les modèles emblématique des années 1919 à 2000. En ce qui concerne la XM, en fêtant ses 30 ans l’année prochaine, elle passera en collection. Rappelez-vous, elle a été élue voiture de l’année en 1990, 15 ans après la CX. Une sélection de véhicules qui ont marqué l’histoire du rallye raviront les amateurs de sport automobile. Tout cela dans le hall 6. Quant aux nostalgiques des grandes traversées Citroën, ils pourront admirer le Kégresse, ou scarabée des sable. C’est lui qui a réussi la première traversée du Sahara en 1922. Et place aux futurs Youngtimers avec une Xantia V6 de 1998.

Bien d’autres surprises encore

L'affiche regroupe les 3 plateaux principaux : Delage, Citroën et Maserati.

Affiche Époqu’Auto 2019.

Après les anniversaires et les plateaux Prestige, jetons un coup d’œil sur ce que propose encore l’organisation d’Époqu’Auto. Tout d’abord, et c’est nouveau, les utilitaires. Depuis des années, la Fondation Berliet est présente à Époqu’Auto. La thématique Construction et Services occupe ainsi 1000 m2 qui lui sont dédiés. Ici se côtoient donc des engins de chantiers, des véhicules urbains, des autocars, des camions de tous types et même des tracteurs. Enfin, il faut noter la présence des Youngtimers, qui rencontrent toujours plus de succès auprès des jeunes et des moins jeunes. L’espace Autodiva expose les voitures de course de la marque irlandaise Crosslé. La maison Osenat, elle, fera retentir son marteau le dimanche 10 novembre pour une vente aux enchères exceptionnelle.

Vintage Car Magazine vous donne son avis

Maserati a aussi fabriqué des motos et celle-ci sera exposée à Époqu'Auto 2019

1956 Maserati 160 T4 Époqu’Auto 2019.

Époqu’Auto prend chaque année plus d’importance. L’offre est fournie et variée et les plateaux sont de grande qualité. Espérons qu’avec la nouvelle superficie, le public pourra circuler plus facilement parmi les différents stands. Les plateaux importants devraient également pouvoir bénéficier de plus d’espace, sans être étouffés par les étalages marchands. Ceux-ci sont en effet toujours plus nombreux dans ce type de salon. Il nous semble que la dynamique du salon soit relancée et la fête promise paraît belle. Que pouvons-nous dire d’autre. Venez nombreux et prenez plaisir à découvrir ou redécouvrir les trésors exposés à votre intention.

Époqu’Auto | Les organisateurs communiquent

Informations pratiques pour le salon Époqu'Auto 2019.

Informations pratiques pour le salon Époqu’Auto 2019.

Les illustrations de cet article sont Copyright © de leurs ayants droit. Tous droits réservés ©2019 Époqu’Auto.