Pensez-vous Futur collector ? En premier lieu, le marché de la voiture de collection est à un niveau soutenu depuis plus de 10 ans. D’ailleurs, Les classiques (1960 – 1976) prennent régulièrement de la valeur. Alors pourquoi ne pas se tourner vers celles qui seront les collectionnables de demain. Ainsi, entre Youngtimer et Moderne, un choix non négligeable s’offre à vous. 

Donc, avant de mettre des sommes importantes dans une voiture de collection, reconnue comme telle, intéressez-vous à celles qui vont le devenir.  À ce jour les prix Futur collector sont encore abordables, mais cela risque de ne pas durer. Petit rappel : une voiture de collection doit avoir trente ans d’âge, cela concerne donc des voitures sorties en 1989. Quant aux Youngtimers, vingt-cinq années sont suffisantes. Cela nous amène à des voitures sorties en 1994. 

Se tourner vers un véhicule plus récent peut être intéressant. Il suffit d’avoir de la patience et suffisamment de place pour le conserver entre 5 et 10 ans. Notre choix Futur Collector se veut restreint. Il donne cependant les tendances à ne pas négliger pour ces prochaines années. Bonne balade au sein de notre sélection. Et, à les retrouver prochainement dans un Concours d’Elégance.

Volkswagen Golf GTI MK 2

Génération 1982-1993 – Collector

Volkswagen Golf GTI- 16 soupapes

Volkswagen Golf GTI- 16 soupapes

Les puristes recherchent la MK 1. Toutefois, il est difficile d’en trouver une dans un état correct ou restaurable. Les états concours sont eux intouchables. Pourquoi alors ne pas vous tourner vers la MK2 ? Malgré une augmentation du poids, les versions 16S offrent une puissance et des performances dignes de leur aînée. Mais, la recherche peut s’apparenter à une quête. En effet, nombre d’entre elles ont été modifiées par leurs propriétaires précédents. Soyez patient. Elles existent sûrement quelque part, autour de vous une version “de base”. N’hésitez pas à regarder aussi dans les autres pays européens. Selon l’état général, le kilométrage (souvent élevé) et le carnet d’entretien, les prix sont élastiques.

Si vous optez pour une G60, sachez qu’elles sont capricieuses et que le coût d’entretien est élevé. Cela dit, il vous faudra débourser entre CHF 20 et 40 000 pour pouvoir l’acquérir. Bonne chasse et ne vous découragez pas. Enfin, n’oubliez pas aussi de prendre contact avec des clubs de ce modèle. Ils sauront vous conseiller au mieux.

Notre choix : une GTI 16 soupapes entre 1897 et 1989, état d’origine (fuyez les “kitées”) et avec carnet d’entretien et suivi des factures. Prix possible entre CHF 20 et 40 000 selon l’état et le kilométrage.

Audi TT 

Génération 1998-2006 – Futur collector

Audi TT Cabriolet

Audi TT Cabriolet

Encore un modèle type futur collector. Son look n’a pas pris une ride. L’Audi TT est toujours autant reconnaissable. Famille nombreuse, passez votre chemin ! La place à bord est plus que limitée. Surprise, les prix ne sont finalement pas aussi élevés que ceux imaginés. De plus, le choix des moteurs est important. De la 1.8 Turbo à la 3.2 V6, coupé ou cabriolet, vous allez ne plus savoir où regarder. Ensuite, certaines d’entre elles accusent de forts kilométrages. Et, d’autres ont reçu de nombreuses modifications. Choisissez un modèle non modifié avec un carnet de service à jour.

A cette fin, prenez le temps de décider : coupé ou cabriolet, deux ou quatre roues motrices ? Ensuite, vient le choix du moteur : 1.8 T avec 180 chevaux, 1.8 T avec 225 chevaux ou 3.2 V6 avec 250 chevaux avec soit une boîte manuelle, soit une robotisée. Prix à partir de CHF 15 000 pour un modèle expertisé.

Notre choix : un modèle avec moins de 100 000 kilomètres s’impose, doté d’une motorisation V6, avec carnet d’entretien et suivi des factures.

Porsche Boxster 

Génération 1996-2011 – Futur Collector

Porsche Boxster

Porsche Boxster

Encore un exemple type de Futur collector. Deux types se côtoient, pour le meilleur et pour le pire. Tout d’abord, la 986 (1996-2004) se décline en deux phases : Phase 1, moteur 2.5 L, 2.7 L et 3.2 L de 1996 à 2002. Phase II, moteur 2.7 L et 3.2 L de 2002 à 2004. Sans oublier l’édition limitée 50 ans de la 550 Spyder. Puis, la 987 (2005-2011), elle aussi en deux phases : Phase 1, moteur 2.7 L ,3.2 L et 3.4 L de 2005 à 2008. Phase II, moteur de 2.9 L et 3.4 L à 2011. 

Sans compter les éditions limitées : Boxster Limited Edition, 500 exemplaires, Boxster RS 60 Spyder en l’honneur de la victoire de la Porsche 718 RS 60 Spyder en 1960 aux 12 Heures de Sebring, Boxster S Porsche Design Edition 2 à 500 exemplaires, Boxster S Black Edition, Boxster Spyder allégée et la Boxster E à moteur électrique présentée à Berlin en 2011. Comme vous le voyez le choix est vaste. Sauf si votre porte-monnaie le permet, évitez les éditions limitées. Ànoter des phares plus arrondis sur la Boxster 987. 

De plus, il est possible que les premiers modèles – 986 Phase 1 – rencontrent des faiblesses mécaniques. Certaines ont été réparées et d’autres peut-être pas. Soyez prudent. 

Notre choix : budget inférieur à CHF 15 000, optez pour une version proche de 2000. Budget entre CHF 15 et 25 000, privilégiez un modèle jusqu’à 2007. La motorisation 2.7 L semble un bon compromis en termes d’agrément de conduite. Pour les plus fortunés, envisagez la Boxster S 3.4 L. Avec si possible carnet d’entretien et suivi des factures.

BMW E36 M3 

Génération 1992-1999 – Futur Collector

BMW M3 E36

BMW M3 E36

Nous parlons toujours de Youngtimers. À l’ombre de la E30 M3, voire de la E46 M3, la E36 M3 n’est pas une sous-M3. D’un point de vue esthétique, la ligne est entièrement revue. Peut-être un peu trop discrète par rapport à la E30 puis à la E46 ? Le quatre-cylindres de l’E30 est remplacé par un six-cylindres en ligne de 3 L et gagne plus de cinquante chevaux pour atteindre, sur la première version d’E36, 286 chevaux (1992-1996). Puis la cylindrée passe à 3.2 L avec une boîte à 6 rapports, pour une puissance de 321 chevaux (1996-1999). 

Comme toute sportive affutée, une inspection rigoureuse avant achat est impérative. Carnet d’entretien respecté, pas de modifications et expertise vierge (de préférence). Souvent de gros kilométrages. Difficile d’en trouver en-dessous de 100 000 kilomètres. Ainsi, la majorité se situe entre 100 et 200 000 kilomètres. Les prix entre CHF 25 et 35 000 pour des modèles strictement d’origine. La E36 M3 : quelle sonorité ! Ses accélérations envoûteront les plus réticents.

Notre choix : une E36 entre 1996 et 1999, le meilleur moteur, avec carnet d’entretien et suivi des factures.

BMW E39 M5  

Génération 1998-2003 – Futur Collector

BMW E39 M5

BMW E39 M5

Qualité de construction et fiabilité sont les principaux atouts de cette grande berline, pour ne pas dire limousine. De 2.8 L à 5.6 L, la W126 se décline en version SE et SEL. Le choix est vaste entre les 6 et les 8 cylindres. Toutefois, les kilométrages sont souvent élevés. Un carnet à jour avec un suivi des factures est indispensable. Le coût des pièces et des réparations peut vite atteindre des sommets. 

Mais vous n’aurez rien sans rien. C’est une berline confortable, silencieuse, un peu pataude qui, pourtant, a du répondant. Surtout avec les versions V8. Les prix sont mesurés : à partir de CHF 15 000 environ pour une 280 SE (6 cylindres), une 380 SE, 420 SE ou 500 SE (V8) et entre CHF 20 et 25 000 pour une 560 SEL (V8). Donc, elle mérite votre attention, surtout les versions entre 1985 et 1991.

Notre choix : sans hésiter, une 560 SEL pour les longs trajets en toute quiétude, avec carnet d’entretien et suivi des factures.

Ferrari Mondial 

Génération 1980-1993 – Collector

Ferrari Mondial 3.4 T Cabriolet

Ferrari Mondial 3.4 T Cabriolet

Le vilain petit canard de la marque. Ce fut le cas dans les années septante avec la 246 GT. Voyez où en sont ses prix aujourd’hui. Rien n’indique toutefois que la Mondial ne fasse pas de même un jour. Cependant, il est bon de s’arrêter un instant sur ce modèle tant décrié par les puristes. Sans vouloir être médisants, nous conseillons néanmoins la QuattroValvole à partir de 1982, qui est plus alerte que la 8 soupapes. Les premiers modèles 3.0 L tournent autour de CHF 35 000.  

Sachez qu’elle est disponible en coupé et cabriolet. Et surtout, elle offre quatre places, bon d’accord 2+2. Dès 1985, la cylindrée passe à 3.2 L puis à 3.4 L en 1989. Cette motorisation est celle de la 348. En outre, le moteur passe en position longitudinale en place de transversale. Conseil : carnet d’entretien à jour et factures régulières correspondant aux intervalles de maintenance prévus par Ferrari. Le coût des réparations peut atteindre le prix de la voiture. Donc, soyez vigilant.

Notre choix : une Mondial 3-4 L T cabriolet entre 1989 et 1993 aux alentours de CHF 50 000, avec carnet d’entretien et suivi des factures.

Porsche 928 

Génération 1977-1995 – Collector

Porsche 928 S4

Porsche 928 S4

Une Porsche 928 à un prix abordable ? Fuyez ! Privilégiez les modèles S ou S4, voire GTS, plus récents, plus puissants et en boîte manuelle. Attention aussi au kilométrage : certains modèles dépassent allègrement les 300 000 kilomètres. Sans vouloir les oublier, restez tout de même prudent. Évitez aussi ceux qui ont reçu des kits carrosserie, pas toujours du plus bel effet d’ailleurs. Et, si vous souhaitez devenir collectionneur, orientez-vous vers un modèle d’origine. Cela dit, tablez sur une fourchette entre CHF 45 et 55 000 pour une version comprise entre 1989 et 1994. 

Battez en retraite devant les historiques flous. Vous risquez des factures pharamineuses. Rappelez-vous qu’à la base déjà le coût de l’entretien est élevé. Les points faibles de la Porsche 928 : l’intérieur qui vieillit mal, pompe à eau et circuit électrique. Points forts : moteur-boîte fiable, qualité de construction et tenue de route. À vous de jouer en gardant à l’esprit qu’une voiture d’origine suisse est préférable pour son historique. Dernier point : certaines pièces ne sont plus disponibles chez Porsche, comme l’arbre Transaxle.

Notre choix : une 928 S4 entre CHF 45 et 55 000 avec carnet d’entretien et suivi des factures.

Aston Martin DB7 

Génération 1994-2004 – Futur Collector

Aston Martin DB7 Vantage Volante

Aston Martin DB7 Vantage Volante

Elles sont aux portes de la collection. Alors, pariez-vous sur ce Futur Collector ? Êtes-vous plutôt 6 ou 12 cylindres ? Coupé ou cabriolet ? Manuelle ou automatique ? La DB7 se trouve plus facilement en V12 qu’en 6 cylindres. Ensuite, elle existe soit en coupé soit en cabriolet. Elle porte les noms de Vantage et Vantage Volante pour le V12. À notre avis, le meilleur choix possible pour un futur collector. Certes, quelques fautes de goût pour une anglaise : des commodos de Mondeo ou des rétroviseurs de CX.

Mais pour le reste, c’est bien une anglaise. Ce qui plaît : sa ligne, la boîte manuelle, le confort, la version Volante (cabriolet), sa mécanique fiable – pour autant qu’elle soit contrôlée tous les dix mille kilomètres – et son blason Aston Martin. Ce qui dérange : le coût d’entretien, le poids, le freinage perfectible et l’exiguïté de l’habitacle. Comme pour bon nombre de ces voitures hors du commun, carnet d’entretien et factures à jour. Sinon, passez votre chemin.

Notre choix : soyons fous, une Vantage Volante si possible en boîte manuelle à 6 rapports, avec carnet d’entretien et suivi des factures. Son prix varie entre CHF 40 et 60 000.