Le Club de Bonmont, sis à Chéserex dans le canton de Vaud, est exclusif. N’entre pas qui veut. En effet, pour pénétrer dans l’enceinte du Club, vous devez montrer patte blanche. C’est ainsi qu’un agent de sécurité contrôle que votre nom figure bien sur la liste. Après avoir remonté la grande allée, vous découvrez un parterre de Supercars multicolores. Ainsi, devant vous, sagement parquées se trouvent les plus belles voitures du moment. Lamborghini, Ferrari, Bugatti, Aston Martin et Koenigsegg. De quoi faire exploser votre taux d’adrénaline. Et ce n’est pas tout. Plus loin dans le parc, se trouvent d’autres autos exceptionnelles. Porsche, Bentley, Rolls-Royce, Alfa Romeo, etc. Toute une collection d’anciennes et de modernes qui attendent les enchères du dimanche 29 septembre 2019.

Supercars | Une vente aux enchères qui rapporte plus de 23 millions de francs suisses

Prix de vente record lors de The Bonmont Sale pour cette Supercar Lamborghini

2014 Lamborghini Veneno – CHF 8 280 000.

Bonhams revient en Suisse pour une vente aux enchères de Supercars. Ce sont, en effet, 25 bolides qui doivent partir sous le marteau du commissaire-priseur. L’objectif premier de cette vente est de compenser un lourd préjudice. Pour la faire courte, le fils du président de Guinée Équatoriale a pioché dans la caisse d’oeuvres de bienfaisance. Peut-être pour acheter des voitures ? Voilà donc, le produit de la vente de ces bolides servira de dédommagement pour le forfait. Quelles sont ces Supercars ? Outre la Veneno, produite dans cette configuration à 9 exemplaires, on retrouve :

  • une Konigsegg One:1 – 6 exemplaires – adjugée à 4,6 millions de francs suisses,
  • une LaFerrari à plus de 2 millions de francs suisses ou encore
  • une Aston Martin One-77 à plus de 1,5 million de francs suisses.

Supercars | Elles côtoient de bien belles autos classiques

Sans doute une ancienne Supercar de 1933 que cette Aston Martin Le Mans

1933 Aston Martin Le Mans 1.5-Litre Long chassis Tourer – CHF 287 500.

Hormis les Supercars, de très belles anciennes attendent aussi leur adjudication. La doyenne, une Aston Martin de 1933 Le Mans 11/2-Litre 2nd Series Long Chassis Tourer trouve preneur à CHF 287 500. Puis, une Horch 853A Sport Cabriolet de 1933 s’adjuge à CHF 304 750. Enfin, une Ferrari 250 GTE 2+2 Series III Coupé de 1963, livrée neuve à Bâle, change de main pour CHF 508 875. Pour finir, plusieurs autres classiques d’avant 1960 partent vers d’autres garages et commencent, ainsi, une nouvelle vie. Citons :

  • 1941 Mercedes-Benz 230 Limousine A – CHF 71 875.
  • 1949 Alfa Romeo 6C 2500 SS Cabriolet – CHF 327 750.
  • 1955 MG Midget TF 1500 Roadster – CHF 27 600.
  • 1956 Aston Martin Lagonda 3-Litre – CHF 69 000.
  • 1958 Porsche 356A Speedster – CHF 345 000.
  • 1959 Mercedes-Benz 300 SL Roadster – CHF 776 250.

Supercars, et pourtant certaines voitures ne trouvent pas preneur

Malgré quelques Supercars, certaines Porsche sont invendues.

Panel de différentes Porsche aux enchères.

De toute évidence, les résultats publiés d’une vente aux enchères ne concernent que les véhicules adjugés. Ceux donc qui ont trouvé preneur. Pourtant, quelques-uns restent sur le parc. Pourquoi ? Il y a sans doute plusieurs raisons à cela. On peut d’abord s’interroger sur l’estimation de la voiture. Trop haute, ou au contraire trop basse ! Ensuite, sur la présentation elle-même. Séduisante ou pas. Peut-être le problème vient-il tout simplement de l’image de la marque à ce moment-là. Si cette image se trouve au creux de la vague, les collectionneurs, naturellement, s’en désintéresseront. Ainsi, pour illustrer notre propos, une Mercedes-Benz 300 SL Gullwing de 1955 ou une Ferrari 250 GT de 1959 sont ignorées. Tout comme le sont des Mercedes-Benz Classe G ou une Aston Martin Lagonda Taraf, voire une Porsche 993 GT2 Evo Coupé.

Pour conclure, The Bonmont Sale est un véritable succès en termes de chiffre d’affaires. Mais plus extraordinaire encore, ce record mondial établi par une Lamborghini.

Vintage Car Magazine vous donne son avis

Quatre Supercars qui ont trouvé preneur lors de The Bonmont Sale Bonhams.

2015 Porsche 918 Spyder – 2011 Ferrari 599 Aperta – 2015 Ferrari F12tdf Berlinetta – 2011 Aston Martin One-77 Coupé.

Que dire sinon que les modèles présentés à cette vente aux enchères sont exceptionnels. Il s’agit, probablement, de l’une de ces exceptionnelles ventes à réunir autant de Supercars rarissimes. Nul doute que James Knight, président de Bonhams Group Motoring, se déclare plus que ravi des résultats. En effet, non seulement un record mondial a été battu mais, de plus, des oeuvres de bienfaisance retrouveront leur dû. Comme quoi, bien mal acquis ne profite jamais. Cependant, est-ce simplement une question de morale ? En effet, comment peut-on détourner de l’argent de bonnes oeuvres pour s’offrir des Supercars. Et continuer à vivre et profiter de son forfait comme si de rien n’était !

Les illustrations de cet article sont Copyright © de leurs ayants droit. Tous droits réservés ©2019 Photos JPP – Vintage Car Magazine.